Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Giroflée des murailles

Giroflée des murailles

Blog d'Eléonore de Vulpillières. Je m'intéresse à l'actualité qui touche le discours politique, l'Union européenne, et la vie des idées. (Plus la Russie et la Chine)

Sorties ciné de la semaine - 19 février 2014

Sorties de la semaine : 19 février

Pompéi de Paul W. S. Anderson

79 après J.-C. : la ville de Pompéi, située au pied du mont Vésuve, en Campanie, est à son apogée. Pour les habitants de Pompéi, le Vésuve est un volcan éteint, qui ne les menace pas. Milo, esclave d’un marchand renommé, rêve de racheter sa liberté et d'épouser la fille de son maître. Mais, criblé de dettes, celui-ci l'a déjà promise à un sénateur romain.

On songe déjà au péplum à l'anglo-saxonne avec gros budgets, effets spéciaux puissants et tape à l’œil, avec en toile de fond une histoire d'amour qui transcende les classes sociales (évidemment!) et qui se terminera bien.

Si je vais voir ce film, ce sera moins pour les qualités d'un scénario peut-être trop prévisible et conventionnel, que pour les effets graphiques, visuels, qui en mettent plein les mirettes, surtout sur grand écran, avec une musique de film-catastrophe qui a le don de vous mettre dans l'ambiance.

Le crocodile du Botswanga, de Fabrice Eboué, qui joue aussi le rôle de l'agent sportif

Leslie Konda, jeune footballer français talentueux, repéré à son adolescence par Didier, un agent médiocre qui l'a pris sous son aile, vient de signer son premier contrat au FC Barcelone. Il revient dans son pays d'origine, le Botswanga, et reçoit les honneurs du président Bobo, dictateur de son état (ou Etat, jeu de mot subtil !).

Eboué dit avoir choisi ce nom de pays, imaginaire, pour n'en stigmatiser aucun. Bon, c'est quand même le Botswana à une lettre près... Les crocodiles que le dictateur nourrit à la chair d'opposant politique (humour!) s'appellent Jean-Marie, Marine, Marion, toute la famille (re-humour!)

Un film qui a l'air follement drôle, original et subversif !

Bon, si c'est pour se payer la tête des dictateurs africains, je préfère encore le sketch de Dieudonné à ce sujet. Mais si vous appréciez l'humour d'Eboué, ce film est peut-être pour vous ?

Tarzan, de Reinhard Klooss

Une semaine après la nouvelle adaptation de la Belle et la Bête, voilà le dernier Tarzan !

Au cœur de la jungle africaine, son père découvre une météorite qui délivre une énergie colossale. En essayant d'en prélever un échantillon, il provoque un cataclysme auquel seul Tarzan, âgé de 4 ans, survivra ; il est recueilli par des gorilles.

Le vernis contemporain se détecte dans la mise en exergue des enjeux de préservation de la vie sauvage et de l'environnement naturel, et dans la re-modélisation des personnages avec du relief, qui contrastent avec ceux en 2D de Disney. La nouvelle Jane, après un passage au crible féministe, est une jolie blonde tonique et indépendante, moins empotée que son égérie Disney.

On peut aller voir ce film par curiosité, ou dans un moment de désœuvrement intense !

Gloria, de Sebastian Lelio

Santiago du Chili. Gloria, une femme mûre divorcée de longue date, pleine de vie, est bien décidée à défier la solitude. Comme le Diego de la chanson de Michel Berger, « libre dans sa tête », elle passe sa vie à écumer les fêtes de célibataires, à la recherche de la satisfaction d’un soir qui amène souvent son lot de déception et de vide. Elle se met à multiplier les activités pour combler la vacuité de sa vie ; gym, ateliers de rire, dancings et autres... La prestation de Paulina Garcia qui incarne ce personnage bouillant et passionné mais fragile, a été saluée.

La Grande Aventure Lego, de Phil Lord et Chris Miller

Emmet est un petit Lego banal et conventionnel que l'on prend par mégarde pour un être capable de sauver le monde. Il se retrouve entraîné, parmi d'autres camarades Lego, dans un périple des plus mouvementés, dans le but de mettre hors d'état de nuire un redoutable despote. Mais le pauvre Emmet est sans doute le Lego le moins qualifié de la Terre pour boucler la mission... Avec Batman, Wonder Woman et Tortue Ninja, un scénario bouleversant, dont on n'aurait pas deviné tout seul qu'il émane d'une prod américaine.

Only lovers left alive, de Jim Jarmusch

Détroit et Tanger sont le théâtre de la passion qui unit le musicien underground Adam et l'étrange Eve. Celle-ci est jouée par une Tilda Swinton cadavérique et désillusionnée sur ce qu'on peut attendre de la vie (sorcière blanche dans Le Monde de Narnia, et Elizabeth Abbott dans L'étrange Histoire de Benjamin Button). L'ambiance est teintée de romantisme à la sauce vampire et de tristesse qu'offrent les lieux désertés. Le nouvel Eden dans lequel évoluent les deux humains (?) est une dégradation accélérée de l'Eden biblique, qui offre néanmoins matière à rêverie et réflexion.

Les éléphants, d'Emmanuel Saada

La vie des gens simples est parfois bien compliquée. Joies et drames de jeunes quadragénaires dans les soubresauts de l'existence constituent la moelle du film. Sans omettre cette citation qui restera gravée dans les mémoires : « Le malheur des autres, ça me donne de l'air ».

Bethléem, de Yuval Adler

Un film israélien qui narre l'histoire d'un gentil Israélien qui protège un jeune Palestinien un peu paumé dont le frère est un méchant terroriste qui se bat contre les gentils Israéliens. Un regard objectif sur un conflit qui dure depuis 66 ans, et dont le plus grand mérite est sans doute de rappeler qu'il n'est pas résolu. Selon Haaretz, un film de propagande, qui propose de bons moments mais qui échoue à transcender les valeurs du divertissement.

Tout va bien – premier commandement du clown, un documentaire de Pablo Rosenblatt et Emilie Desjardins

Après une vanne tombée à plat, on ne peut pas leur sortir la réplique « trop drôle, t'as fait l'école du rire toi ! ». En effet, ils sont tous apprentis clowns dans une école à Bagnolet. Au sein d'une société qui a bien besoin de rire, ce documentaire nous montre les coulisses de cet art populaire et traditionnel, pourtant en perpétuel renouvellement.

Gloria / cadavre moulé de Pompéi
Gloria / cadavre moulé de Pompéi

Gloria / cadavre moulé de Pompéi

BA du film Bethléem

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article