Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Giroflée des murailles

Giroflée des murailles

Blog d'Eléonore de Vulpillières. Je m'intéresse à l'actualité qui touche le discours politique, l'Union européenne, et la vie des idées. (Plus la Russie et la Chine)

Ida de Chavagnac, candidate PCD aux législatives : « servir et non se servir »

Ida de Chavagnac, candidate PCD de la 1ere circonscription de Paris

Ida de Chavagnac, candidate PCD de la 1ere circonscription de Paris

Mariée, mère de quatre enfants, Ida de Chavagnac est candidate du Parti chrétien démocrate dans la 1ere circonscription de Paris (1er, 2e, 8e et 9e arrondissements). Lanceur d’alerte en 2013 après avoir dénoncé des infractions à la réglementation bancaire au Crédit agricole dont elle a été licenciée, engagée dans les Manifs pour tous, elle se présente pour la première fois à une élection. Son livre Alerte rouge sur la banque verte vient de paraître.

 

Qu’est-ce que vous a poussée à vous engager dans la bataille des législatives ?

Des raisons à la fois professionnelles et personnelles. J’ai été analyste financière pendant vingt ans au Crédit agricole. En 2013, j’ai constaté des infractions à la réglementation bancaire dans mon service. Après en avoir averti à plusieurs reprises ma hiérarchie, oralement puis par des lettres circonstanciées et factuelles, on m’a reproché d’agir ainsi. Par la suite, j’ai été licenciée, alors que je n’avais fait que mon devoir. Or l’honnêteté et la droiture sont des valeurs fondamentales à mes yeux.

Je me suis engagée en politique pour défendre à l’Assemblée des convictions, des idées et un modèle de société. Si je suis élue, je défendrai le mariage et la famille tels qu’ils existent depuis toujours : je militerai pour l’abrogation de la loi Taubira instituant le mariage pour personnes de même sexe, et contre la PMA, la GPA et la légalisation de l’euthanasie. La famille est la cellule de base de la société, et elle est aujourd’hui mise en péril par l’ultralibéralisme et l’« ultralibertarisme ». De même que j’ai constaté dans ma vie professionnelle que des infractions pouvaient, dans le secret, être commises afin d’obtenir des profits toujours plus importants, de même je vois que la famille est menacée et fragilisée, et toujours au généreux motif de l’égalité.

Pourquoi défendre les couleurs du Parti chrétien démocrate ?

Je suis quelqu’un qui ne vient pas chercher des places ou faire de la politique politicienne, mais qui croit en des convictions. Quand je vois la droite classique divisée par les affaires, la recherche de postes – comme on l’a vu au sein du gouvernement récemment formé – et les querelles de programmes, je me demande qui croire, et quelle est leur colonne vertébrale idéologique. Le parti Les Républicains, c’est la tactique des lieutenants : l’un dit blanc et l’autre noir, ils défendent la chèvre et le chou, et espèrent à la fin que leur magma idéologique conviendra à tous. Où sont la cohérence, la conviction, l’intégrité ?

Pour ma part, je défends les couleurs d’un parti qui a remis l’homme au centre, et non pas l’argent, le nombre de fonctionnaires ou le pourcentage d’impôts à modifier. Emmanuel Macron, qui incarne l’alliance des excès du libéralisme et du libertarisme est exactement l’opposé de tout ce en quoi je crois.

Qu’attendez-vous de la politique ?

La politique doit veiller à la préservation de la justice, et à la protection des plus humbles et des plus fragiles – l’enfant ou encore la personne en situation de handicap. Or ces dernières années, nous avons vécu la fragilisation progressive de notre société, sur le plan économique et moral, et un délaissement des plus fragiles. C’est pour lutter contre ces dérives que je m’engage aujourd’hui.

Nous sommes à une période où les gens sont dégoûtés des manœuvres politiciennes, et du personnel politique venu en priorité se servir, et non servir. Je crois profondément qu’un changement est possible. C’est aussi pour cela qu’on voit de nombreux jeunes s’investir dans notre parti, ce qui est signe d’espoir. Les nouvelles générations assument volontiers leurs convictions.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article