Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Giroflée des murailles

Blog d'Eléonore de Vulpillières. Je m'intéresse à l'actualité qui touche le discours politique, l'Union européenne, et la vie des idées. (Plus la Russie et la Chine)

Décryptage du #OuiOuiGate

Décryptage du #OuiOuiGate

Le succès remporté par le témoignage à la fois humoristique et désespéré du professeur de cinquième est parlant. Pourquoi deux captures d'écran postées sur un petit compte Twitter non sponsorisé et sans relais médiatique obtiennent-elles plus de partages (36 000 retweets contre 32 000) que le portrait officiel d'Emmanuel Macron qui, président de la République, bénéficie de tous les relais médiatiques ?

Sur le fond, le sentiment d'abattement de l'enseignant qui s'est démené pour éveiller la curiosité de ses élèves et se retrouve démuni devant leur paresse, a trouvé un large écho, notamment au sein de la communauté éducative.

Nombreux sont ceux qui se retrouvent dans le constat suivant : la perte de la culture de l'effort a tendance à s'accroître. Les élèves qui sont prêts à s'éloigner de leur sphère de confort pour plonger « au fond de l'Inconnu pour chercher du nouveau » sont parfois devenus minoritaires.

Et une fois de plus, se confirme l'idée selon laquelle l'éducation est une thématique populaire, qui parle à tous, et sur laquelle chacun à son mot à dire, puisqu'elle incarne l'avenir de notre pays.

Sur la forme, le succès de ce témoignage indique que dans le monde de Charlie où tout peut être objet de dérision, l'élève ne fait pas exception. Ceux qui s'indignent des moqueries visant les élèves qui n'ont pas travaillé – tout en sachant que l'interro Oui-Oui n'a pas été distribuée – s'indignent moins de leur comportement apathique. Pour véhiculer une idée, l'humour est le meilleur messager ; aujourd'hui, Hermès fait rire, ou il passe inaperçu.

Parmi ceux qui riaient de bon cœur, des centaines de lycéens et d'étudiants qui trouvaient l'initiative hilarante. Peu de jeunes se sont drapés dans leur dignité pour déplorer le mépris du professeur.  Au contraire, ayant compris la portée avant tout humoristique du propos, ils n'ont pas cherché à décortiquer chaque virgule du texte pour en déceler la condescendance cachée ou le mépris avéré. L'humour réside dans l'excès. La petite armada de militants du premier degré, a pris de l'importance en matière de surface de commentaires outrés ; elle est parfaitement minoritaire comparée aux rieurs.

 

 

Articles parus sur le sujet

Le Figaro

Le Point

Jeuxvideo.com (plusieurs) 1, 2, 3, 4

CNews

Ouest France

VDM

Fdesouche

Positivr.fr

Demotivateur

Sujet dans le journal 19.45 de M6 du 22 janvier

Sujet (27 janvier) sur Arte dans 28 minutes

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article