Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Giroflée des murailles

Blog d'Eléonore de Vulpillières. Je m'intéresse à l'actualité qui touche le discours politique, l'Union européenne, et la vie des idées. (Plus la Russie et la Chine)

Européennes 2019 : remarques de forme sur les professions de foi

Professions de foi des élections européennes du 26 mai 2019

Professions de foi des élections européennes du 26 mai 2019

Électrice à Paris, j'ai reçu douze professions de foi, sur les 34 listes déposées, et dix bulletins de vote. Florian Philippot a fait le choix de ne pas envoyer de profession de foi ni de bulletin en région parisienne (sans doute pas assez rentable par rapport à la dépense engagée). Voici une série de remarques portant sur la forme des professions de foi (iconographie, code couleur, un peu de rhétorique).

 

 

« Envie d'Europe », tête de liste Raphaël Glucksmann

Seul sur l'affiche, le regard fixe, sans sourire, le candidat R. Glucksmann se détache sur un fond blanc. La police utilisée alterne le noir et le rouge. Un programme en dix points recense des promesses de campagne que l'on peut retrouver sur les listes PS des élections européennes de 2009 et 2014. Il est rédigé à la première personne du pluriel, un « nous » qui véhicule l'idée d'une inclusion, d'une communauté de destin à laquelle le lecteur et potentiel électeur est invité à prendre part. La militante écologiste Claire Nouvian qui avait connu un pic de notoriété début mai au moment d'un clash mémorable sur le plateau de Pascal Praud sur CNews ne figure qu'à la 78e place de la liste.

L'envie d'Europe qui se lit sur le visage de Raphaël Glucksmann n'est pas l'envie d'avoir envie de Johnny Hallyday

L'envie d'Europe qui se lit sur le visage de Raphaël Glucksmann n'est pas l'envie d'avoir envie de Johnny Hallyday

« La France insoumise », tête de liste Manon Aubry

La couleur iconographique traditionnelle de la gauche de la gauche est le rouge, ici, la France insoumise rompt avec cette habitude en optant pour la couleur bleue turquoise, jugée plus consensuelle. La candidate en tête de liste, Manon Aubry, ne bénéficiant pas de la même notoriété que Jean-Luc Mélenchon, elle est représentée en photographie à côté de ce dernier, qui la dépasse de quelques centimètres. Ils sont souriants, comme l'intégralité des autres candidats à l'exception de Raphaël Glucksmann. Jean-Luc Mélenchon, député français, est 78e de liste. Le même constat s'applique pour la liste RN avec Marine Le Pen, députée française, 78e de liste, dont la notoriété conforte celle du jeune homme tête de liste, Jordan Bardella, à côté duquel elle est photographiée. Sur ces deux listes, les deuxièmes de liste (Hélène Laporte pour le RN, Manuel Bompard pour la FI sont beaucoup moins médiatisés que les chefs de parti 78e de liste).

La tête de liste et le patron du parti, député français, en position non éligible

La tête de liste et le patron du parti, député français, en position non éligible

La valorisation du patron du parti, qui ne sera pas élu, sur le bulletin de vote (M. Le Pen, J.-L. Mélenchon)

La valorisation du patron du parti, qui ne sera pas élu, sur le bulletin de vote (M. Le Pen, J.-L. Mélenchon)

« Union de la droite et du centre », tête de liste François-Xavier Bellamy

Le code couleur est le bleu, couleur traditionnelle de la droite. La tête de liste, François-Xavier Bellamy est entouré sans différence de hiérarchie de ses numéros 2 et 3, Agnès Evren et Arnaud Danjean. En bas, les photos des souriants Laurent Wauquiez et Hervé Morin indiquent que la droite et le centre sont unis, et rassurent par leur assise médiatique, ou dans l'histoire du mouvement, les électeurs non familiers avec les visages des trois candidats en tête de la liste. Cette liste est la seule à opter pour une numérotation des propositions en chiffres romains (le II. Une Europe qui transmet sa civilisation). Le champ lexical du devoir est mobilisé « il faut », « la France doit », « l'Europe doit », ainsi que les impératifs de première personne du pluriel « inscrivons », « réaffirmons », « transmettons », « retrouvons ». La photo au verso de la profession de foi présente les trois candidats devant une église ou une cathédrale légèrement floutée et entourés de quinze personnes dont treize jeunes. Le message véhiculé ainsi est que ce parti propose de « transmettre la fierté de notre culture et de notre histoire » à la jeunesse.

Une façade d'église, trois candidats, quinze personnes dont treize jeunes et deux retraités : le patrimoine, les racines chrétiennes, l'héritage transmis à la jeunesse

Une façade d'église, trois candidats, quinze personnes dont treize jeunes et deux retraités : le patrimoine, les racines chrétiennes, l'héritage transmis à la jeunesse

« Ensemble pour le Frexit », tête de liste François Asselineau

Cette profession de foi est la seule qui présente au recto une photo accompagnée d'un slogan, tandis que l'intégralité du texte est réservé au verso. Le code couleur est le bleu turquoise avec le jaune en mineure. Les deux personnes présentes sur la photo sont la tête de liste, François Asselineau et sa numéro 2, Zamane Ziouane. Le texte du verso, contrairement à la majorité des autres listes mobilise une rhétorique du constat (3e personne) et peu de 1e personne du pluriel (uniquement dans les titres, anaphore de « à l'UPR, nous + verbe).

Liste de l'UPR Ensemble pour le Frexit

Liste de l'UPR Ensemble pour le Frexit

« Liste Europe Ecologie », tête de liste Yannick Jadot

Le code couleur est le vert. La deuxième partie du texte signé par Y. Jadot est scandée par une anaphore volontariste « Le temps est venu de ». La police du recto (texte du candidat), très petite, contraste avec celle du verso (les propositions), très grosse, en capitales, en gras et tout en vert. Le texte du recto mêle constats (3e personne du pluriel) et des phrases évoquant une projection dans l'avenir (1e personne du pluriel). Quant aux dix propositions, courtes, elles commencent toutes par un verbe conjugué à la première personne du pluriel à l'impératif (« adoptons », « développons », « sortons », « défendons »).

 

« Liste citoyenne du Printemps européen », tête de liste Benoît Hamon

C'est la seule liste qui utilise le point médian de l'écriture inclusive. Le code couleur est moins lisible que les autres. Le fond est blanc, et les écritures sont rouges et vertes ; le parti de Benoît Hamon est de gauche, tout en maintenant une fibre écologique (ce que l'on retrouve dès le premier point du programme « la lutte contre le dérèglement climatique »). Cette liste est la seule à présenter de façon décalée les membres de sa liste, valorisant au recto comme au verso les deux candidats en tête de liste, Benoît Hamon et Sarah Soihili, puis, dans un dégradé de tailles, les autres candidats. Leur bulletin de vote donne le plus d'informations sur les candidats (profession, ville de résidence, région, et âge – la seule liste avec celle de Ian Brossat à le mentionner).

Européennes 2019 : remarques de forme sur les professions de foi

« Liste Renaissance », tête de liste Nathalie Loiseau

Le code couleur de la profession de foi est le bleu ciel. Cependant au verso, les titres sont de couleurs disparates, bleu ciel (couleur désormais associée à En Marche!), bleu marine (couleur de la droite), vert (couleur des écologistes), violet (couleur du centre). Par élimination des couleurs associées à la gauche, le rose et le rouge, ce code couleur hétéroclite véhicule l'idée que cette liste n'est pas de gauche. L'affiche est lisible, et peut se décomposer en quatre rubriques : au recto, une photo des neuf principaux candidats, puis un mot de Nathalie Loiseau, tête de liste, puis la tête d'Emmanuel Macron accompagnée d'un court message manuscrit (gage d'investissement personnel, par opposition au message tapé à l'ordinateur) ; au verso, une liste de propositions divisées en rubriques de couleurs différentes, déclinées en infinitifs traduisant la volonté et l'action « faire », « bâtir », « rendre », « réussir « donner », « instaurer », « moraliser »...

Sur le bulletin, la profession est donnée jusqu'au 30e de liste, pas après. Jean Veil, fils de Simone Veil et avocat en droit des affaires, est 78e de la liste.

Détail amusant, les trois premiers de la liste, Nathalie Loiseau, Pascal Canfin et Marie-Pierre Vedrenne sont tous qualifiés par rapport à une situation antérieure : « ancienne ministre des Affaires européennes », « ancien directeur général d'une ONG », « ancienne directrice de la Maison de l'Europe de Rennes ». Trois « anciens » pour un parti qui se veut « en marche » et tourné vers l'avenir ?

Trois "anciens" pour le nouveau monde ?

Trois "anciens" pour le nouveau monde ?

« Prenons le pouvoir », tête de liste Jordan Bardella

Le nom de cette liste reprend le slogan de Jean-Luc Mélenchon en 2012. Cette liste, comme celles de Nicolas Dupont-Aignan et de Ian Brossat, choisit de débuter sa profession de foi par une adresse aux Français (« Madame, Monsieur »). Avec la liste de N. Dupont-Aignan, c'est la seule liste à recourir au point d'exclamation dans un slogan écrit en gros (« VOTEZ ! » pour le RN, « LE COURAGE DE DÉFENDRE LES FRANÇAIS » pour DLF). Le code couleur est le bleu marine, ancrant iconographiquement le parti à droite, avec une mineure jaune. Au verso la police se décline en plusieurs tailles, recourant fortement au gras et aux capitales. C'est la seule affiche sur laquelle les candidats ne regardent pas le potentiel électeur en face, mais ont les yeux tournés vers la gauche. Le message véhiculé : avec le RN, on regarde loin et dans la même direction. Le 75e de la liste, Philippe Loiseau, est un homonyme de l'ennemie principale de la liste RN.

 

« Lutte ouvrière », tête de liste Nathalie Arthaud

Le code couleur est le rouge, ancrant le parti à gauche. Figurent en photo les deux têtes de liste, Nathalie Arthaud et Jean-Pierre Mercier. Cette liste est la seule à présenter sur sa profession de foi les 79 noms de ses candidats, accompagnés de leur profession et de leur département de résidence. Arlette Laguiller, icône historique du mouvement, est à la 79e place de la liste, et figure sur une photo en compagnie des deux premiers de la liste au verso de la profession de foi.

 

« Parti communiste français », tête de liste Ian Brossat

Le code couleur est le rouge, ancrant le parti à gauche. Le verso est divisé en deux parties, à gauche les propositions, à droite, les visages en médaillons de quinze candidats, avec leur nom et leur profession. Sont mentionnés les soutiens médiatiques du mouvement, dont Lassana Bathily, ex-employé de l'Hyper-Cacher visé par frères Kouachi en 2015, et la comédienne Josiane Balasko.

 

« Les Européens », tête de liste Jean-Christophe Lagarde

Le code couleur est le violet, mélange du bleu de la droite et du rouge de la gauche, ce qui ancre le parti au centre. De même que pour la liste de droit et du centre, les trois premiers de liste figurent en photo sur le recto : Jean-Christophe Lagarde, au premier plan, entouré de Nora Berra et de Louis Giscard d'Estaing (tandis que la liste de FX Bellamy présente les trois premiers de liste à égalité). Le personnage « caution » historique valorisé sur cette affiche est Simone Veil (dont le fils est sur la liste En Marche) accompagnée de Jean-Louis Borloo. Leur bulletin de vote est le seul à présenter en médaillon les visages de ses candidats. La culture typographique "start-up" du tertiaire de cette liste, comme celle d'En Marche ressort dans le recours aux puces en v.

Les deux listes centristes et les plus pro-construction européenne, Les Européens et En Marche

Les deux listes centristes et les plus pro-construction européenne, Les Européens et En Marche

« Debout la France », tête de liste Nicolas Dupont-Aignan

Le candidat tête de liste est en photo devant un village français typique, qui mêle verdure, maisons et l'église, qui n'est pas sans rappeler celle de la « force tranquille » de Mitterrand en 1981.

Sur la forme, cette liste a de nombreuses similitudes avec celle de Jean-Christophe Lagarde : sur la gauche du recto, des portraits des candidats ; au verso trois colonnes, celle de gauche présente les échecs, celle du milieu des photos issues de banques d'images, que l'on pourrait retrouver dans un cadre publicitaire, celle de droite les solutions du parti.

A gauche le verso de la profession de foi des Européens, à droite celui de la profession de foi de Debout la France

A gauche le verso de la profession de foi des Européens, à droite celui de la profession de foi de Debout la France

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article