Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Giroflée des murailles

Blog d'Eléonore de Vulpillières. Je m'intéresse à l'actualité qui touche le discours politique, l'Union européenne, et la vie des idées. (Plus la Russie et la Chine)

Chronique : vaccination des enfants, passe vaccinal, vers l'infini et au-delà !

Chronique : vaccination des enfants, passe vaccinal, vers l'infini et au-delà !

Sur la matinale Ligne Droite, ma chronique du jeudi 23 décembre est à retrouver ici : 

Texte de la chronique ci-dessous :

 

 

Et aujourd’hui Eléonore, pour cette édition spéciale, vous avez fait le choix audacieux et original de nous parler de la gestion de crise sanitaire.

Eh oui Clémence, j’en suis vraiment confuse, j’aurais bien voulu traiter un autre sujet dans cette chronique, parler cuisine, voyage en Crète ou bricolage, mais malheureusement depuis quelques jours, l’accélération gouvernementale est si puissante que chaque jour qui passe apporte son lot de nouvelles mesures ahurissantes. Et encore, je dis chaque jour, mais c’est en réalité chaque heure qui passe. Parfois je pose mon téléphone 5 minutes et paf je reviens, Olivier Véran qu’on laissait tranquillement jouer dans son coin a encore trouvé 12 idées miraculeuses pour “contraindre” que dis-je “convaincre” les non vaccinés de recevoir leur première dose ! C’est vrai que c’est important de convaincre car peut-être qu’après 12 mois de matraquage quotidien, certains ermites vivant dans une grotte en plein massif des Corbières n’auraient pas entendu parler du vaccin ! Le gouvernement, c’est un peu le gars lourd qui drague en soirée, il arrive avec son vaccin, tu dis poliment non merci, puis il te le re-propose une fois, deux fois, il t’en met subtilement dans ton verre, dans tes poches, il te suit dans la rue avec sa camelote, il appelle ses potes en renfort, mais il ne veut pas te contraindre du tout, juste te convaincre ! 

 

D’ailleurs le gouvernement a avancé le Conseil des ministres pour mettre en place le pass vaccinal…

Le gouvernement a décidé d'accélérer la mobilisation contre le vilain variant Omicron, qui concerne déjà "plus d'une contamination sur trois" à Paris. Mardi, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé qu'un Conseil des ministres extraordinaire se tiendrait lundi 27 décembre pour adopter plus rapidement le passe vaccinal.

 

SON GABY ATTAL

Le Parlement pensait se reposer pendant les vacances de Noël, que nenni ! Macron, Castex et Véran vont faire rappliquer dare-dare les députés qui n’ont désormais plus d’autre fonction que celle de valider les décisions prises à huis-clos sur le coin d’une table par le gouvernement. Ce ne sont plus des députés godillots, c’est carrément un magasin de chaussures, Eram a ouvert une succursale à l’Assemblée nationale, qu’on appellera désormais le Palais de la chaussure.

 

C’est vrai que depuis quelques jours, on sent un durcissement de toutes les mesures concernant le vaccin.

Mais oui, il est temps de le crier haut et fort, si la crise continue, c’est bien évidemment et exclusivement la faute des non-vaccinés. Bien Cela provoque chez les gens de l’angoisse et des comportements très hostiles, au nom de la responsabilité. On lit sur Twitter le témoignage d’une dame qui explique qu’elle ne passera le réveillon sans aucune personne non vaccinée “ils ont interdiction de mettre un orteil chez moi, s’ils essaient, j’appelle les forces de l’ordre, car ma santé et celle de ma mère passe avant : pas envie d’aller en réa.” Une attitude pour le moins drastique qui interpelle certains internautes comme par exemple Tosca Bolkonskaïa : “la logique de ces dingues m’échappe : s’ils sont vaccinés et que le vaccin protège, de quoi ont-ils peur ? Ou alors, le vaccin ne protège pas et alors pourquoi exclure ceux qui ne souhaitent pas se faire vacciner ? La logique m’échappe.”

 

La logique nous échappe à tous, surtout que dans le même temps, l’OMS relativise l’importance des vaccins pour la sortie de crise.

Eh oui, “aucun pays ne pourra se sortir de la pandémie à coups de doses de rappel” a estimé l’Organisation mondiale de la santé. Et ce n’est pas tout, je vous laisse écouter ce qu’a déclaré hier son président, Tedros Adhanom Gebreyesus, en conférence de presse. 

SON Tedros

Je traduis : « Nous ferions mieux de nous concentrer sur les 60/65 ans qui ont plus de risques de développer une forme grave et de mourir plutôt que d’utiliser des doses de rappel pour TUER des enfants comme dans certains pays. »

 

“Tuer des enfants”, c’est quand même un propos très fort ! Et en France la vaccination des enfants a démarré hier.

On lit plusieurs articles à ce sujet, notamment dans Sud Ouest, les premiers créneaux ont été pris, sans hésitation. Depuis hier, le CHU de Bordeaux propose de vacciner les enfants de 5 ans à 11 ans dans un centre de vaccination pédiatrique installé au sein du site de Haut-Lévêque, à Pessac. En région parisienne, l’AFP indique qu’en une demi-heure, tous les rendez-vous proposés étaient réservés à Bobigny. Pour quelle raison les parents font-ils vacciner leur enfant de 5 ans ? "Pour les fêtes", "l'école" ou encore "le judo". Précision de taille, "la blouse blanche peut les effrayer donc on a fait le choix du déguisement, cela peut aider à les détendre" : les petits seront donc vaccinés par le Chaperon rouge et la Reine des Neiges.

 

SON LIBEREE DELIVREE

Eh oui, le vaccin à vie tous les 5 mois nous délivrera tous !

Après l’extension du domaine de la lutte de Houellebecq, il devient urgent de sortir un livre intitulé extension du domaine du vaccinisme, bon je veux bien laisser le vaccinisme à Véran, et je garde la lutte. Pendant ce temps, le cirque Pinder continue, pour la bonne bouche, Christiane Taubira, le phare de la pensée universelle bac + 12 en langue française qui ne comprend pas la question quand on lui demande 4 fois si elle est d’accord avec le passe vaccinal, tweete des trucs : “Nous dépasser, toujours et encore. Pour servir. Nous avons su. Nous saurons. En responsabilité.”

Quant à Martin Hirsch, directeur de l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP), il se met à donner des conseils sur la manière des gens de faire la fête : "Si on a prévu de danser à 25 dans une pièce, c'est complètement débile, mais vraiment débile.” Avec une comparaison fort adéquate : “C'est comme quand vous êtes sous la mitraille, vous êtes sur un champ de tirs, il ne vaut mieux pas traverser le visage découvert en se demandant si les 10 snipers vont vous tirer dessus". Dernière trouvaille en date d’Olivier Véran, pour lutter contre les faux pass sanitaires, le ministre de la Santé souhaite mettre dans la loi la possibilité de contrôler l'identité dans les restaurants et les bars, mais aussi les théâtres ou les cinémas. Pour conclure plus légèrement, l’épidémiologiste Martin Blachier se met à troller dans tous les sens : “le père Noël a été testé positif, il ne passera pas cette année.”

 

No pasaran les non vaccinés !

 

Je ne résiste pas au plaisir de terminer par la citation d’un article du Parisien signé Thomas Pueyo. 

 

SON SKI

 

En Isère, la station de ski de Saint-Pierre-de-Chartreuse, la principale station de Chartreuse (Isère) tourne au ralenti... faute de pisteurs vaccinés. Dans la profession, une grande partie ne sont pas vaccinés. Concrètement, un quart des pistes seulement sont ouvertes. « Nous n’avons que trois pisteurs sur les cinq nécessaires pour ouvrir tout le domaine skiable et respecter les normes de sécurité », explique le directeur de la station. C’est vrai que quand on est pisteur, et qu’on est en grosse doudoune, cache-col, et en plein air dans la montagne, il paraît urgent d’être vacciné avec un vaccin qui de toute façon n’empêche pas la transmission comme chacun sait. Le plus croquignolesque, c’est que les postes vacants sont repris par des retraités vaccinés de la station, comme cette dame de 67 ans qui explique : « On m’a sollicité pour que j’aide à faire tourner les téléskis. Je fais ça par solidarité, sinon je n’aurais pas rempilé une saison de plus. » Priver de travail des jeunes en bonne santé pour faire travailler les retraités, c’est la dernière conséquence des bonnes idées du gouvernement !

 

Fort Boyard, c’est toujours plus haut toujours plus loin, toujours plus fort, ce gouvernement c’est 

 

SON INFINI

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article