Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Giroflée des murailles

Blog d'Eléonore de Vulpillières. Je m'intéresse à l'actualité qui touche le discours politique, l'Union européenne, et la vie des idées. (Plus la Russie et la Chine)

Noël en famille : on prend une bouchée et on remet le masque !

Noël en famille : on prend une bouchée et on remet le masque !

Sur la matinale Ligne Droite, ma chronique du mercredi 15 décembre est à retrouver ici : https://www.radiocourtoisie.fr/2021/12/15/ligne-droite-du-15-decembre-2021/

Texte de la chronique ci-dessous :

 

Et ce matin, Eléonore, ce sont des conseils pratiques qui ont retenu votre attention.

En effet Clémence, je vous invite à écouter ces excellents conseils qui vous sont prodigués sur TF1 par le très sérieux Christian Thenot, médecin réanimateur à l’hôpital Emile Durkheim d’Epinal dans les Vosges. 

 

SON on mange une bouchée/ on remet le masque

Un an après les débuts du vaccin, sauveur attendu d’une humanité à la dérive, on n’en a toujours pas fini avec les repas conviviaux de Noël. La dimension pratique de cette manière de manger réside peut-être dans la beauté du geste technique, une certaine gymnastique, et surtout dans l’oubli du sens du ridicule. Mais d’ailleurs, ça ne vous rappelle pas un moment fabuleux de l’histoire du conseil en prévention du risque ? Mais si mais si Clémence, comme le chantait Joe Dassin c’était il y a une éternité, un siècle, il y a un an. 24 novembre 2020, Emmanuel Macron vient tout juste d’évoquer les modalités de sortie du confinement. Mais attention, il ne faudrait pas que ces satanés Français se relâchent. Et c’est là qu’intervient efficacement le professeur Rémi Salomon, président de la commission médicale d'établissement de l'AP-HP.

 

SON PAPI-MAMIE 

Eh oui, et quand on écoute cet extrait, on ne peut s’empêcher de retomber en enfance. On écoute un grand docteur en médecine, néphrologue pédiatre à bac+10 qui nous parle comme à des enfants de 4 ans et demi. Et c’est aussi ça qu’on aime dans la macronie disruptive, c’est ce sens de la pédagogie, le fait que chaque Français soit un enfant qu’on prend par la main pour le guider, avec ou contre son gré, vers un avenir meilleur. Mais en tout cas, un an plus tard, et après 90% de la population éligible qui a reçu au moins une dose. On met papi dans

 

Mais d’autres médecins contrebalancent ce point de vue.

Eh oui, et c’est notamment le cas du médecin urgentiste Gérald Kierzek qui décrit factuellement la situation à l’hôpital Raymond Poincaré de Garches, pour désarmocer l’alarmisme de certains politiques : “(304 lits dont 28 de maladies infectieuses). Hier 13 décembre 2021 à 15h: 8 patients COVID en hospitalisation conventionnelle…” Ce qui relativise les propos de tous ceux qui font un chantage au nombre de cas, tout en prétendant vouloir “sauver Noël”.

Pour le Dr Martin Blachier, épidémiologiste qui a tendance ces dernières semaines à remettre en cause la stratégie du tout-vaccin menée par le gouvernement et prônée par Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique. Il rappelle les données danoises de la diffusion du variant Omicron: 8% chez les triples vaccinés 5,5% chez les doubles vaccinés 1,2% chez les non-vaccinés. Omicron sélectionne les vaccinés car l'échappement vaccinal lui confère un avantage chez ces personnes”, estime-t-il.

 

Le médiatique docteur Blachier est d’ailleurs plus remonté que jamais contre les dernières évolutions de la gestion de crise sanitaire.

Il a d’ailleurs comparé hier sur LCI la stratégie du tout vaccin adoptée par le gouvernement à une quasi-religion. 

 

SON vaccin divin / Blachier

Martin Blachier a aussi fait circuler JE CITE “une pétition géante pour que la rentrée de janvier se fasse dans les conditions normales pour les enfants ? Sans masque, sans fermeture, sans protocole ! JE SIGNE ! ET VOUS ?” Après cette indignation concernant le sort des enfants, voici celle du Dr Guillaume Barucq, médecin généraliste à Biarritz. Elle concerne le sort réservé aux personnes âgées, puisque depuis aujourd’hui 15 décembre, leur passe sanitaire n’est plus valable si elles n’ont pas reçu leur 3e dose. Pour mémoire, Emmanuel Macron avait promis le 12 juillet que le passe sanitaire prendrait fin le 15 novembre. “​​La désactivation sociale de personnes âgées par péremption de leur pass est d’une violence inouïe. Certains sont isolés, certains n’ont plus de médecin, certains ne savent pas réserver en ligne, d’autres ont perdu confiance. RIEN ne justifie de les isoler encore plus.” Lui aussi remet en question les options sanitaires du gouvernement. “Même s’il ne restait qu’une seule personne non-vaccinée, certains continueraient à faire croire que c’est de sa faute si l’épidémie repart et que les soins intensifs sont saturés. Les désinformateurs ne sont pas toujours ceux que l’on croit.” écrit-il sur Twitter.

 

A l’inverse, on trouve aussi des gens qui souscrivent à la stratégie du tout-vaccin !

Je ne sais pas si vous allez souvent sur Twitter Clémence, mais on trouve des militants infatigables de la vaccination généralisée qui joigne la parole à l’émoticône, émoticônes qui sont je le rappelle POUR NOS AUDITEURS NOVICES EN LA MATIERE, ces petits symboles imagés qu’on trouve sur les réseaux sociaux. Ces vaccinistes passionnés ajoutent des émoticônes “piqûre” à leur profil Twitter, pour bien indiquer à tout le monde où ils en sont dans leur schéma vaccinal. C’est-à-dire que sur leur profil, on voit leur nom - 3 émoticônes piqûres. Mais ils ne comptent pas s’arrêter là ! On espère fort qu’on sera averti de leur 18e piqûre, on en redemande : par pitié partagez également votre carnet de santé, la date de votre dernière coloscopie, la façon dont vous avez géré vos éruptions cutanées, vos migraines et vos angines. La France veut savoir !

Sur ces bonnes paroles, Clémence, je vous propose que l’on se quitte sur le meilleur son de la semaine, la gymnastique gastronomique du bon Dr Thenot. Avec Thenot, tenons-bon, le corona ne passera pas !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article